La guerre des centimes

Nader S. Ayach est titulaire d'une licence en écriture de scénarios et réalisation de films à l'université de Tunis, où il réalise un documentaire de fin d'étude : "Mongi : - Aicha". Il poursuit ensuite des études à la Sorbonne et obtient un Master de recherche en cinéma. Il débute aujourd’hui une thèse universitaire à l’université de Paris 8 et continue à réaliser. "La Guerre des centimes" est son premier film.

Dans La Guerre des centimes, Nader S. Ayache suit deux coursiers à vélo à Paris. Deux jeunes hommes venus du Maghreb, qui pédalent pour s’en sortir dans le monde tant vanté de l’auto-entreprenariat. Au service de ceux qui peuvent se l’offrir, ils enchaînent les courses, pour quelques euros, et quelques centimes après la virgule. Alors ils accumulent, livraisons et fatigue. Parce que descendre dans la rue pour acheter notre déjeuner est une épreuve insurmontable : on a trop de travail, on aime à dire qu’on est « sous l’eau », notre temps est si précieux, et puis, aussi, quelque part, on aime se faire servir par plus galérien que soi.
La Guerre des centimes, sous sa facture à l’arrache, fait du cinéma. Le film utilise, sans y toucher, toute la richesse du langage cinématographique pour mettre en scène ses personnages et les rendre touchants, engagés, émouvants… On y trouve aussi la beauté : dans un univers qui voudrait séparer les individus, une lutte collective se met en place. On a beau avoir mal aux cuisses, on reste capables de frapper ensemble aux portes de ceux qui nous exploitent.

La guerre des centimes, Nader Samir Ayache, France, 2019, 37 minutes – En ligne sur Tënk (plateforme coopérative de cinéma documentaire ) jusqu’au 2 novembre 2019 –
Lien : tenk.fr/coup-de-coeur/la-guerre-des-centimes.html

UNE SÉLECTION DE FILMS DOCUMENTAIRES CHOISIE PAR UNE ÉQUIPE DE PASSIONNÉS.

CRÉÉ À LUSSAS, DISPONIBLE EN FRANCE, SUISSE, BELGIQUE ET LUXEMBOURG